Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Educablog

Articles avec #scene de vie catégorie

Lors d'une journée en crèche, il y a des moments riches...

Publié le 3 Mai 2015 par S dans Scene de vie

Je suis toujours étonnée par la richesse du jeu/exploration des enfants. 

Lorsque je propose du matériel à des enfants quelques soient leur âge, je m'assied, observe et les imites. Voici un petit moment choisi: dans un groupe d'enfant de 0 à 15 mois. 

Ce matin, il y a quatre seaux posés sur  le sol dans un espace de la salle, chacun des seaux contiennent des éléments de jeux duplo®: un seau contient les éléments "bruyant" qui font du bruit quand on les secoue (coccinelle, abeille, pingouin, etc.) et qui sont "rond", un seau contient des éléments simple: un "carré" duplo®, un seau contient des éléments duplo® roulant et le dernier des barres duplo®. A côté d'eux posés sur le sol, il y a des bon hommes duplo®,  deux "carrousels" duplo® ainsi que deux éléments avec un trou sur le dessus et une porte trouée sur un côté.

Mathias (13 mois) s'assied à côté de seau contenant les coccinelles, abeilles. Il prend le seau, le renverse sur ses genoux. Il prend une coccinelle, la place dans le seau, prend une abeille et fait de même. Je vais chercher les éléments qui ont roulé un peu plus loin, les remets dans le seau. Mathias reprend le seau, le vide à nouveau, puis prend une abeille la remet dans le seau.

Arrive José (14 mois), il prend un seau le lance sur le sol. En prend un deuxième le lance à son tour. Les seaux se vident. Je les ramasse, les remplis à nouveau en triant de la même façon les éléments. José relance tout les seaux en les faisant raser le sol. je les remplis à nouveau. Une collègue vient s'asseoir à côté de moi je lui dit: "José lance les seaux, il ne regarde pas où il les lance, ses geste ont l'air automatique et sans objectif." A ce moment-là, José s'assied au milieu des éléments duplo®, il prend un bonhomme le place au centre d'un "carrousel" et essaie de le faire tourner. Il enlève le bonhomme, prend une coccinelle et la place sur le centre du "carrousel". Ensuite il prend un élément à trou, place une abeille dans le trou, la fait passer par le trou, puis prend une coccinelle, la place dans le trou. Il ouvre ensuite la porte et sort l'abeille et la coccinelle. Il expérimente avec attention et concentration pendant les 2 minutes suivantes ces éléments et puis va vers la piscine à balle.

Je ramasse les éléments qui se trouvent au sol et les replace dans leur seau respectif. Maya vient s'asseoir en face de moi. Elle prend une barre duplo®, place dessus un carré à son extrémité droite, elle prend ensuite une coccinelle, la place sur le carré, etc. Je le regarde, lui demande si je peux mettre au sommet un bonhomme. Elle me regarde hoche la tête de haut en bas. Je place un bonhomme. Elle regarde cette tour, sourit, me regarde. Puis Richard (15 mois) arrive vers nous, regarde la tour, lui donne un coup de main, la tour tombe. Maya me regarde, je lui demande: "tu aimerais que nous le reconstruisions?". Maya hoche la tête de haut en bas. Je replace un carré sur la barre, elle replace des éléments...

Je n'ai décrit que quelques moments, il y a eu beaucoup d'expérimentations différentes effectuées par tous les enfants du groupe. Cette richesse je la vois lorsque je m'assied avec les enfants, que je les laisse diriger les jeux, que je réfléchis le matériel que je mets à disposition (plus je laisse du matériel jour après jour plus les jeux deviennent riches), la disposition ( trier par sorte permet aux enfants de trouver facilement le matériel dont ils ont besoin) et lorsque j'observe et j'imite leurs gestes (cela me permet de comprendre les compétences nécessaires aux actions des enfants et de pouvoir enrichir le matériel selon leurs compétences et leurs intérêts).

commentaires

L'enfant connait son besoin...

Publié le 9 Octobre 2014 par S dans Scene de vie

Depuis que j'ai suivi la formation "efficacité dans les relations", je n'avais pas eu l'occasion de travailler dans un groupe de bébés (âgés entre 5 mois et 9 mois). Il n'y a pas longtemps, je travaillais dans un groupe de bébés. Une fillette de 8 mois s'est réveillée de sa sieste. L'adulte qui l'a sortie du lit la posée sur le sol, l'enfant s'est mise à pleurer. Nous avons pensé qu'elle avait faim, un adulte lui a donc proposé de manger. La fillette a manger en continuant de pleurer. Puis une fois son repas fini, elle hurlait. Je l'ai prise dans les bras et me suis isolée avec elle dans la salle de change. Je l'ai calmée en lui parlant d'une voix calme et sereine. Puis je lui ai dit: "qu'est-ce qui ne va pas? est-ce que tu peux me montrer ce dont tu as besoin?" La fillette étant calmée je me suis approchée de son panier, j'ai pris son pantalon et je lui ai dit: "je t'habille?" Elle a tendu la main et a agrippé sa turbulette. Je l'ai regardée et lui ai dit: " Tu aimerais que je te couche?" la fillette m'a regardé et a regardé la turbulette. Je lui ai dit: " je te mets la turbulette et je vais te poser dans ton lit." Ce que je fis et lorsque je l'ai posée dans son lit, elle a souri et et puis a fermé les yeux.

 

commentaires

Quand cela ne tient pas, je change...

Publié le 5 Octobre 2014 par S dans Scene de vie

10h00 du matin dans un groupe d'enfants âgés de 1 à 2 ans.

Dans un espace de la salle se trouvent des petites bouteilles transparentes dans lesquelles ont été mis des objets (pâtes, paillettes, animaux miniatures,...). Je m'assied à côté des bouteilles. Je prends une bouteille la place sur une autre bouchon contre bouchon, puis je place une troisième bouteille en haut de la tour, j'en mets une quatrième. Charles regarde la tour, se lève, s'approche de la tour, me regarde et touche la tour avec sa main. Les bouteilles tombent. "Je refais la tour?" Charles me tend une bouteille. Je la dispose debout, j'en prends une autre la place sur la première et recommence de construire une tour. Juliette regarde la tour de loin, elle se lève, marche jusqu'à nous. Charles touche la tour de bouteille de sa main. Les bouteilles tombent au sol. Juliette prend une bouteille la mets debout sur le sol, puis elle en prend une autre et la place au dessus de la première bouteille, elle lâche la bouteille. Les deux bouteilles tombent au sol. Elle réitère son essai, les bouteilles ne tiennent pas et tombent. Elle se lève, va vers un petit cube bleu. Elle revient s'asseoir vers les bouteilles. Elle en prend une la place debout sur le sol, puis elle prend le cube et le pose sur la bouteille. Sa construction tient Juliette me regarde et sourit. "Tu es contente tu as réussi à faire une tour?" Elle se lève va chercher un autre cube, elle revient et le place au sommet de sa construction. Sa construction tient bon. Elle donne un coup de main dans cette dernière qui tombe et elle recommence sa construction.

 

 

commentaires

Tu es triste.

Publié le 29 Mai 2014 par S dans Scene de vie

14h30 groupe des 1 à 2 ans:

Louis pleure et dit: "maman" et me regarde.

Je me place devant lui m'accroupis pour que mes yeux soient à la hauteur de ses yeux: "tu es triste."

Louis hoche la tête: "oui". Il arrête de pleurer.

"Tu as besoin d'être consolé. Qu'est-ce qui te consolerait?"

"Eau."

"Tu veux boire de l'eau?"

"Oui."

Je prends son verre et la carafe d'eau que j'ai placé en hauteur il y a 10 minutes. Je les pose sur la table et verse de l'eau dans la verre de Louis. Louis prend son verre et bois.

commentaires

Le ballon

Publié le 15 Mai 2014 par S dans Scene de vie

"Tu sais il ne faut pas donner ce ballon parce qu'après on se bagarre."

"Tu voudrais jouer avec ce ballon?"

"Oui."

"Viens avec moi nous allons discuter avec Caroline, Lisa et Isaline."

"Tu me donnes la ballon Caroline?"

Caroline me donne le ballon.

"Isaline, Lisa, Caroline et Capucine, vous souhaitez toutes les quatre jouer avec ce ballon. Comment pouvez-vous faire pour que vous quatre soyez contentes?"

"Ben moi je joue avec Lisa avec le ballon."

"Caroline et Capucine êtes-vous d'accord qu'Isaline et Lisa joue avec le ballon?"

"Non."

"Non."

"Alors il faut trouver une autre solution. Est-ce que vous avez d'autres solutions à proposer?"

"Oui nous pouvons jouer ensemble avec le ballon."

"Tu souhaites jouer avec le ballon avec Capucine, Lisa et Isaline?"

"Oui."

"Capucine es-tu d'accord de jouer avec Caroline, Lisa et Isaline au ballon?"

"Oui."

"Lisa es-tu d'accord de jouer au ballon avec Caroline, Capucine et Isaline?"

"Oui."

"Isaline es-tu d'accord de jouer au ballon avec Capucine, Caroline et Lisa?"

"Non."

"Alors Isaline n'est pas d'accord il faut donc proposer une autre solution."

"Ben moi je sais je joue avec Caroline et quand j'ai fini je leur donne le ballon."

"Isaline est-ce que tu es d'accord?"

"Oui."

"Et Lisa est-ce que tu es d'accord?"

"Oui."

"Qu'est-ce que cela veut dire quand j'ai fini de jouer avec le ballon?"

"Ben quand je ne veux plus jouer avec le ballon je le leur donne."

"Êtes vous d'accord Isaline et Lisa?"

"Oui."

"Alors tiens je te donne le ballon."

Cinq minutes après, je vais voir comment Capucine et Caroline joue. Et je vois que toutes les quatres jouent ensemble avec le ballon et que toutes ont le sourir.

"Est ce que tout va bien? Vous jouez toutes ensemble?"

"Oui."

commentaires

Le rehausseur

Publié le 5 Mai 2014 par S dans Scene de vie

Joseph (19 mois) est assis sur un rehausseur ikea au milieu de la salle.

Je prends un rehausseur et vais m'asseoir sur ce rehausseur en face de lui.

Joseph me regarde. Je le regarde.

Il se redresse, se lève en maintenant avec ses mains le rehausseur sous ses fesses.

J'imite ses gestes.

Il lâche le rehausseur qui se retrouve par terre et s'assied dessus. Je dépose mon rehausseur par terre et je m'assied dessus.

Joseph se redresse à nouveau avec le rehausseur maintenu sous ses fesses avec ses mains et me regarde en souriant. Je l'imite.

Il me regarde, sourit et il lâche le rehausseur par terre et s'assied à nouveau dessus. Je dépose le rehausseur par terre et m'assied dessus. Joseph me regarde et rigole. Je le regarde lui souris.

Joseph recommence: il se redresse, se lève, lâche le rehausseur et s'assied dessus. Il me regarde. Je l'imite en le regardant.

Puis Joseph se lève prend le rehausseur et le place devant lui. Il tape dessus. Je l'imite. Il essaye de se mettre à genoux dessus mais il tombe. Puis il s'assied dessus et me regarde. Je l'imite. Il rigole. Je lui souris.

Il se lève à nouveau. Il me regarde. Je reste assise et lui dis: "Je vais aller vers Mathieux un moment." Joseph me regarde m'éloigner assis sur le rehausseur.

commentaires

Les trois motos

Publié le 3 Mai 2014 par S dans Scene de vie

La scène se déroule dans un groupe d'enfants âgés entre 36 mois et 4 ans. Nous sortons au jardin et sortons les voitures et les motos. Il y a trois motos et six enfants veulent une moto (trois garçons et trois filles).

"Il n'y a que trois motos et vous êtes six à en vouloir une. Comment est ce que nous pouvons faire pour que tous nous soyons contents?"

"Tu me donnes une moto."

"Moi aussi j'en veux une."

"Tu me la donne à moi."

"Non à moi."

"Asseyons nous. Et cherchons une solution pour que vous soyez tous contents."

"Ben tu nous donnes une moto et les filles jouent à autre chose."

"Ah non. Je veux une moto." dit une fille.

Les enfants réfléchissent un moment (1 minute) et un garçon dit:

"Alors tu donnes les motos aux filles et quand elles ont fini de jouer avec les motos elles nous les donnent."

"Est ce que vous êtes d'accord?"

Tous les enfants répondent: "oui."

"Alors voilà les motos." J'en donne une à chaque fille. "Et quand allez vous savoir si elles ont fini de jouer avec?"

"Ben elles nous donneront les motos."

"D'accord. Alors quand vous avez fini de jouer avec les motos vous les donner aux garçons."

"Oui"

Dix minutes après, je vois les garçons sur les motos. Je leur dis: "vous avez les motos. Elles vous les ont données?"

"Oui! "

Je regarde et je vois le groupe de filles qui jouent avec une éducatrice et un parachute.

commentaires

La sorcière

Publié le 1 Mai 2014 par S dans Scene de vie

Les enfants de 2 ans et demi à 3 ans jouaient tous les jours à se déplacer à califourchon sur les balais et à dire :"je suis une sorcière."

Un jour lors d'un rassemblement je dis: "Voudriez-vous que nous dessinions tous ensemble une sorcière?"

"Oui!!!"

Je prends un rouleau "ikea" et le déroule au milieu du cercle formé par les enfants. Je prends des feutres. Et je demande:

"Est ce que c'est moi qui dessine la sorcière et vous me dites ce que je dois dessiner?" "Oui"

"Je commence par les jambes alors."

Caroline dit: " un pantalon."

"D'accord."

"En quelle couleur dois je dessiner le pantalon?"

"En brun."

Je prends le stylo brun et dessine le pantalon.

Valérie: " des pieds."

"Est ce que je lui fais des chaussure ou je lui dessine de pieds nus?"

"Des chaussures noires!"

Je prends le stylo noir et dessine les chaussures.

"Des bras!"

"Et de quelle couleur je dessine les bras?"

"En violet"

"Non en rouge!"

"Non en violet!"

"Alors certains veulent des bras violets et d'autres des rouges. Comment nous allons faire? Est ce que je dessine un bras rouge et un bras violet?"

"Non les deux bras violets"

"Non rouge!!!"

"Est ce que je dessine deux sorcières une avec des bras violets et une avec des bras rouges."

"Oui."

"D'accord alors je termine de dessiner celle-ci et ensuite je dessine l'autre."

"D'accord!"

"Alors que dois-je dessiner maintenant?"

"Le pull en violet!"

Je prends le stylo violet et je dessine le pull.

"Et les mains!"

"En quelles couleurs les mains?"

"En jaune."

Je prends le stylo jaune et dessine les deux mains.

"La tête!"

"Je dois le dessiner en quelle couleur?"

"En noir"

Je prends le stylo noir. La sorcière prend forme peu à peu, chacun des enfants a donné une indication. Je termine le chapeau et dis:

"Et alors cette sorcière je l'accroche où?"

"Ici" et l'enfant me montre le mur de l'espace "rassemblement."

"NON. J'ai peur."

"Tu souhaiterais que nous l'affichions ailleurs?"

"Oui."

"Est ce que je peux l'afficher dans le couloir."

"Oui."

"Non dans la salle."

"Si je l'affiche dans la salle Gaëlle a peur. Et si je l'affiche dans le couloir, Norah est fâchée. Quelles solutions pouvons-nous trouver pour que vous soyez tous contents?" "On peut la mettre ailleurs que sur ce mur!"

"Gaëlle est-ce que si j'accroche la sorcière dans un autre espace cela te va?"

"Non pas dans la salle. J'ai peur."

"Gaëlle n'est pas d'accord. La sorcière lui fait peur si elle est dans la salle, Gaëlle a peur."

"Alors tu peux l'accrocher dans le couloir."

"Est ce que tout le monde est d'accord?"

"Oui."

"Alors je la scotcherai au mur dans le couloir. Et alors maintenant je dessine l'autre?" "Non."

"Vous ne voulez pas que j'en dessine une avec les bras rouges?"

"Non!!!"

"D'accord. Alors allons accrocher la sorcière au mur. Venez me dire où je dois la mettre sur le mur."

commentaires

Il n'y a pas d'avion à la crèche!

Publié le 30 Avril 2014 par S dans Scene de vie

Lors d'un rassemblement du matin dans un groupe de 2 à 3 ans.

Nicolas me dit: "je suis fâché, je ne voulais pas venir à la crèche."

"Tu souhaitais rester à la maison avec tes parents."

"Oui chez moi j'ai des avions."

"Et à la crèche il n'y a pas d'avion. Tu ne peux pas jouer aux avions à la crèche."

George dit: "On peut faire des avions en papier."

"Ah oui! Nous pourrions faire des avions en pliant des feuilles de papier. Est ce que tu voudrais que nous fassions des avions en papier?"

"Oui."

Le rassemblement se termine. Je demande: " Qui souhaitent faire un avion".

Quatre enfants sont intéressés par cette activité. Je leur propose donc de nous mettre autour d'une table, je vais chercher des grandes feuilles de papier. Je plie le papier et le déchire pour avoir de petites feuilles.

Un enfant me demande: "Je peux plier un avion?"

"Oui" et je lui donne une feuille de papier. L'enfant plie le papier en biais une fois. Puis elle dit: "Est-ce que tu peux faire mon avion?"

"Oui"

Je lui confectionne donc un avion et le lui donne. Chaque enfant qui souhaite un avion est venu vers moi me demander un avion. Plusieur d'entre eux (le grande majorité) ont joué avec leur avion (lancer le plus haut possible, essayer d'atteindre une cible, essayer de le faire attérir sur l'étagère, etc) pendant une heure et ils ont repris leurs jeux et expérimentations l'après-midi.

Une fille, alors que je plie un avion, me demande: "Est-ce que je peux faire un dessin?" "Oui."

Je vais chercher la boite de crayons et la pose sur la table. "Est-ce que tu sais dessiner seulement sur la feuille verte?(les feuilles utilisées pour les avions sont de couleur verte)" "Oui" je pose les crayons sur la table et la fille dessine. Une autre enfant arrive et me demande: "Est-ce que je peux dessiner?" "Oui." 

commentaires