Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Educablog

Naissance d'une idée d'activité

Publié le 29 Mai 2014 par S dans Activites

Jeudi:

Je distribue lors de la réunion des petits papiers carrés avec l'intention de faire avec les enfants des avions...

"Je vous donne un papier à chacun ne le déchirer pas nous allons l'utiliser entier..."

A peine avais-je donné le papier à Jérôme, le voilà qu'il le déchire. Je ne dis rien je continue la distribution, je m'assied et commence mon activité. Le visage de Jérôme se ferme. Je termine la réunion. Jérôme reste assis sur les coussins. Je m'assied en face de lui.

"tu avais envie d'avoir un avion?"

"NON!!"

" Tu es fâché?"

"NON!!!"

"Tu es fâché car tu n'as pas pu suivre l'activité. Tu as déchiré ton papier et tu n'as pas pu suivre la suite de l'activité?"

"Non. je voulais déchirer le papier."

"Tu aimes déchirer le papier?"

"Oui."

"D'accord alors un jour, je proposerai une activité où tu pourras déchirer du papier."

Jérôme sourit, se lève et va jouer.

Lundi:

Agathe est assise sur les toilettes. Elle prend déchire un bout de papier de toilette, le prend et le déchire en petits bouts.

"Agathe le papier est là pour t'essuyer."

Agathe se ferme, déchire à nouveau un bout de papier et le déchire en petits morceaux.

"Agathe, tu aimes déchirer le papier."

Agathe hoche la tête de bas en haut.

"Alors demain j'apporterai du papier que tu pourras déchirer et cela tombe bien Jérôme est là demain. Lui aussi souhaitait et aime déchirer le papier."

Mardi 9h30:

12 enfants de 3 ans révolus sont assis sur les coussins.

Je m'assied en face d'eux. "Aujourd'hui j'ai apporté des feuilles de papier journal, je vous en donne une grande et vous pouvez faire ce que vous voulez avec même la déchirer!"

Agathe prend la feuille et la déchire en criant avec un grand sourire sur ses lèvres.

Jérôme me regarde: "Je peux la déchirer?"

"Oui."

Jérôme déchire la feuille une fois puis deux fois.

11 enfants déchirent leur feuille et bientôt il y a un gros tapis de petits bouts de feuille au milieu de nous.

"Vous voulez une seconde feuille?"

"OUI. OUUUUIIIII"

Je refais le tour des enfants en leur donnant une nouvelle feuille de papier journal.

"Anne, tu veux garder ta feuille?"

"Oui." Et elle plie sa feuille avec précaution.

 

Partir des envies, des besoins des enfants est un moteur. Les écouter, être créatif pour leur proposer une activité qui va leur faire plaisir, qui va apporter une réponse à leur besoins est enrichissant. Cela me permet de renouveler sans cesse mes activités, d'adapter des activités aux enfants présents, de devoir me remettre en question, d'accompagner les enfants dans leur frustration pour leur permettre de passer, d'apprendre des enfants, de m'émerveiller devant leur trouvailles, devant leur ingéniosité, devant leurs réflexions, etc.

commentaires

Tu es triste.

Publié le 29 Mai 2014 par S dans Scene de vie

14h30 groupe des 1 à 2 ans:

Louis pleure et dit: "maman" et me regarde.

Je me place devant lui m'accroupis pour que mes yeux soient à la hauteur de ses yeux: "tu es triste."

Louis hoche la tête: "oui". Il arrête de pleurer.

"Tu as besoin d'être consolé. Qu'est-ce qui te consolerait?"

"Eau."

"Tu veux boire de l'eau?"

"Oui."

Je prends son verre et la carafe d'eau que j'ai placé en hauteur il y a 10 minutes. Je les pose sur la table et verse de l'eau dans la verre de Louis. Louis prend son verre et bois.

commentaires

Le ballon

Publié le 15 Mai 2014 par S dans Scene de vie

"Tu sais il ne faut pas donner ce ballon parce qu'après on se bagarre."

"Tu voudrais jouer avec ce ballon?"

"Oui."

"Viens avec moi nous allons discuter avec Caroline, Lisa et Isaline."

"Tu me donnes la ballon Caroline?"

Caroline me donne le ballon.

"Isaline, Lisa, Caroline et Capucine, vous souhaitez toutes les quatre jouer avec ce ballon. Comment pouvez-vous faire pour que vous quatre soyez contentes?"

"Ben moi je joue avec Lisa avec le ballon."

"Caroline et Capucine êtes-vous d'accord qu'Isaline et Lisa joue avec le ballon?"

"Non."

"Non."

"Alors il faut trouver une autre solution. Est-ce que vous avez d'autres solutions à proposer?"

"Oui nous pouvons jouer ensemble avec le ballon."

"Tu souhaites jouer avec le ballon avec Capucine, Lisa et Isaline?"

"Oui."

"Capucine es-tu d'accord de jouer avec Caroline, Lisa et Isaline au ballon?"

"Oui."

"Lisa es-tu d'accord de jouer au ballon avec Caroline, Capucine et Isaline?"

"Oui."

"Isaline es-tu d'accord de jouer au ballon avec Capucine, Caroline et Lisa?"

"Non."

"Alors Isaline n'est pas d'accord il faut donc proposer une autre solution."

"Ben moi je sais je joue avec Caroline et quand j'ai fini je leur donne le ballon."

"Isaline est-ce que tu es d'accord?"

"Oui."

"Et Lisa est-ce que tu es d'accord?"

"Oui."

"Qu'est-ce que cela veut dire quand j'ai fini de jouer avec le ballon?"

"Ben quand je ne veux plus jouer avec le ballon je le leur donne."

"Êtes vous d'accord Isaline et Lisa?"

"Oui."

"Alors tiens je te donne le ballon."

Cinq minutes après, je vais voir comment Capucine et Caroline joue. Et je vois que toutes les quatres jouent ensemble avec le ballon et que toutes ont le sourir.

"Est ce que tout va bien? Vous jouez toutes ensemble?"

"Oui."

commentaires

Le rehausseur

Publié le 5 Mai 2014 par S dans Scene de vie

Joseph (19 mois) est assis sur un rehausseur ikea au milieu de la salle.

Je prends un rehausseur et vais m'asseoir sur ce rehausseur en face de lui.

Joseph me regarde. Je le regarde.

Il se redresse, se lève en maintenant avec ses mains le rehausseur sous ses fesses.

J'imite ses gestes.

Il lâche le rehausseur qui se retrouve par terre et s'assied dessus. Je dépose mon rehausseur par terre et je m'assied dessus.

Joseph se redresse à nouveau avec le rehausseur maintenu sous ses fesses avec ses mains et me regarde en souriant. Je l'imite.

Il me regarde, sourit et il lâche le rehausseur par terre et s'assied à nouveau dessus. Je dépose le rehausseur par terre et m'assied dessus. Joseph me regarde et rigole. Je le regarde lui souris.

Joseph recommence: il se redresse, se lève, lâche le rehausseur et s'assied dessus. Il me regarde. Je l'imite en le regardant.

Puis Joseph se lève prend le rehausseur et le place devant lui. Il tape dessus. Je l'imite. Il essaye de se mettre à genoux dessus mais il tombe. Puis il s'assied dessus et me regarde. Je l'imite. Il rigole. Je lui souris.

Il se lève à nouveau. Il me regarde. Je reste assise et lui dis: "Je vais aller vers Mathieux un moment." Joseph me regarde m'éloigner assis sur le rehausseur.

commentaires

Les trois motos

Publié le 3 Mai 2014 par S dans Scene de vie

La scène se déroule dans un groupe d'enfants âgés entre 36 mois et 4 ans. Nous sortons au jardin et sortons les voitures et les motos. Il y a trois motos et six enfants veulent une moto (trois garçons et trois filles).

"Il n'y a que trois motos et vous êtes six à en vouloir une. Comment est ce que nous pouvons faire pour que tous nous soyons contents?"

"Tu me donnes une moto."

"Moi aussi j'en veux une."

"Tu me la donne à moi."

"Non à moi."

"Asseyons nous. Et cherchons une solution pour que vous soyez tous contents."

"Ben tu nous donnes une moto et les filles jouent à autre chose."

"Ah non. Je veux une moto." dit une fille.

Les enfants réfléchissent un moment (1 minute) et un garçon dit:

"Alors tu donnes les motos aux filles et quand elles ont fini de jouer avec les motos elles nous les donnent."

"Est ce que vous êtes d'accord?"

Tous les enfants répondent: "oui."

"Alors voilà les motos." J'en donne une à chaque fille. "Et quand allez vous savoir si elles ont fini de jouer avec?"

"Ben elles nous donneront les motos."

"D'accord. Alors quand vous avez fini de jouer avec les motos vous les donner aux garçons."

"Oui"

Dix minutes après, je vois les garçons sur les motos. Je leur dis: "vous avez les motos. Elles vous les ont données?"

"Oui! "

Je regarde et je vois le groupe de filles qui jouent avec une éducatrice et un parachute.

commentaires

La sorcière

Publié le 1 Mai 2014 par S dans Scene de vie

Les enfants de 2 ans et demi à 3 ans jouaient tous les jours à se déplacer à califourchon sur les balais et à dire :"je suis une sorcière."

Un jour lors d'un rassemblement je dis: "Voudriez-vous que nous dessinions tous ensemble une sorcière?"

"Oui!!!"

Je prends un rouleau "ikea" et le déroule au milieu du cercle formé par les enfants. Je prends des feutres. Et je demande:

"Est ce que c'est moi qui dessine la sorcière et vous me dites ce que je dois dessiner?" "Oui"

"Je commence par les jambes alors."

Caroline dit: " un pantalon."

"D'accord."

"En quelle couleur dois je dessiner le pantalon?"

"En brun."

Je prends le stylo brun et dessine le pantalon.

Valérie: " des pieds."

"Est ce que je lui fais des chaussure ou je lui dessine de pieds nus?"

"Des chaussures noires!"

Je prends le stylo noir et dessine les chaussures.

"Des bras!"

"Et de quelle couleur je dessine les bras?"

"En violet"

"Non en rouge!"

"Non en violet!"

"Alors certains veulent des bras violets et d'autres des rouges. Comment nous allons faire? Est ce que je dessine un bras rouge et un bras violet?"

"Non les deux bras violets"

"Non rouge!!!"

"Est ce que je dessine deux sorcières une avec des bras violets et une avec des bras rouges."

"Oui."

"D'accord alors je termine de dessiner celle-ci et ensuite je dessine l'autre."

"D'accord!"

"Alors que dois-je dessiner maintenant?"

"Le pull en violet!"

Je prends le stylo violet et je dessine le pull.

"Et les mains!"

"En quelles couleurs les mains?"

"En jaune."

Je prends le stylo jaune et dessine les deux mains.

"La tête!"

"Je dois le dessiner en quelle couleur?"

"En noir"

Je prends le stylo noir. La sorcière prend forme peu à peu, chacun des enfants a donné une indication. Je termine le chapeau et dis:

"Et alors cette sorcière je l'accroche où?"

"Ici" et l'enfant me montre le mur de l'espace "rassemblement."

"NON. J'ai peur."

"Tu souhaiterais que nous l'affichions ailleurs?"

"Oui."

"Est ce que je peux l'afficher dans le couloir."

"Oui."

"Non dans la salle."

"Si je l'affiche dans la salle Gaëlle a peur. Et si je l'affiche dans le couloir, Norah est fâchée. Quelles solutions pouvons-nous trouver pour que vous soyez tous contents?" "On peut la mettre ailleurs que sur ce mur!"

"Gaëlle est-ce que si j'accroche la sorcière dans un autre espace cela te va?"

"Non pas dans la salle. J'ai peur."

"Gaëlle n'est pas d'accord. La sorcière lui fait peur si elle est dans la salle, Gaëlle a peur."

"Alors tu peux l'accrocher dans le couloir."

"Est ce que tout le monde est d'accord?"

"Oui."

"Alors je la scotcherai au mur dans le couloir. Et alors maintenant je dessine l'autre?" "Non."

"Vous ne voulez pas que j'en dessine une avec les bras rouges?"

"Non!!!"

"D'accord. Alors allons accrocher la sorcière au mur. Venez me dire où je dois la mettre sur le mur."

commentaires